Pour un bébé,une famille

mercredi 30 novembre 2011

Biopsie à la pipelle deuxième

 

            Ce matin go la clinique puisque J2,

          et comme à chaque examen de prévu  j 'ai la psycho qui influence

                le corps je tarde pas à m'y rendre avant que mes reds s'assèchent.

   Genre le mois dernier je bossais , les coquelicots sont mal tombées

     et possible visite à la clinique

    à J4 c'est trop la fin pour moi,

    et ce jour là fonds de culotte ultra sèche alors du coup ,

   ce mois ci  cure à donf d'onagre et du coup  pertes plus généreuses.

 

    Biopsie endo 2 grave plus douilleuse que la première,

        oulala, pas agréable,

        sur le coup très très lanscinant,

     rapide mais waouhhhh  !!!!

         puis une impression de malaise,

    heureusement on est couchée...

 

      ----   à me dire  oh non je le referais plus;

   tout ça je sais pas si c'est une bonne idée -----

 

  Le doc qui était mon petit chef sorcier oufff,

    a utilisé une pipelle de cornier,

 ah oui fallait que je le place ce mot ,

     c'est une pipette genre,

    qui est rugueuse au bout et qui agit comme un piston ,

   donc ça doit ramassser des cellules et aspirer et c'est ça qui doit faire mal...

 

     Puis 1/4 d'heure après plus rien.

       Juste un souvenir pas cool.

N'empêche que je vais à reculons à la clinique

     tellement j'aime pas tout ça.

 

    Bon je dois à présent attendre le résultat,

     si y a encore de la saleté dans les analyses,

     j'ose pas songer à un nouveau traiement antibio qui me détruit

  bide, flore, fatigue et bonjour mycose...

   et surtout re biopsie et pas de fiv en vue.

          Alors non !

 Vivement les résultats.

 

   Sinon CA Y EST ,

    je ne travaille plus,

   mon contrat s'est achevé,

   je suis officiellement disponible, tranquille,

     toute offerte à mon parcours pmesque,

 (  heu ça va pas  pouvoir durer des lustres non plus, on est d'accord! )

   mais surtout je n'aurais plus de  salaire et ça fait  flipper.

                     Quand même.

 

   Aujourd'hui pas grand moral,

       je  m'octroie le droit de ne rien faire.

 

                                 neri

 

                                                         

 

 

                                

                                                         

   

 

 

 

 

                        

 

 

      

Posté par evelevetoi à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire